Translate

mercredi 28 mars 2018

231 – Là-bas, au pays des cigales, en stage.

Installer la maison roulante pour 3 jours

En cette époque, autant dire qu’au niveau des cigales, ce fut le calme plat. En revanche, au niveau des stagiaires, ils étaient bien au rendez-vous. Une douzaine de peintres venaient perfectionner pour certains leurs savoir faire et pour d’autres, découvrir le pastel.




Autant vous dire que tout s’est déroulé dans la bonne ambiance et une extrême convivialité, le tout orchestré de main de maître par la néanmoins discrète Véronique Fontaine. Pour la convivialité, le point d’orgue fût le moment du repas où chacun partagea, tantôt le pâté, tantôt la quiche, tantôt la pizza, merci mesdames et le tout arrosé de quelques breuvages très gouteux, merci messieurs.





Pour moi, ce fût une grande satisfaction de retrouver certains stagiaires et de constater leur évolution et de faire découvrir tous nos bouts de craie aux autres, curieux de voir ce qu’ils pouvaient en tirer.




A bientôt !  ✌😃

mercredi 7 mars 2018

230 – Vide…


Écrire et entretenir le blog, c’est comme pour peindre. Il faut avoir l’esprit libre, de l’inspiration, un peu de temps. Beaucoup se sont inquiétés de ce long silence. Et si l’on devait attribuer des sentiments et donner la parole à mon chevalet, il témoignerait aussi de cette inquiétude et de ma longue absence.

Des sujets ? Il y en a et il y en avait, comme cette expo aux Monts du Lyonnais en même temps que notre festival des Bastides à ST-Agne. Mais l’envie n’y était pas, pourtant, mis à part ma participation, c’était aussi la participation de Cécile Vigier et pour avoir vu ses notes des jurés, elles étaient au plus haut.
3 tableaux de Cécile Vigier aux Monts du Lyonnais
Cette année, elle va participer pratiquement aux même expos que moi et je suis fier qu’une de mes élèves franchisse le cap et vienne grossir le rang des pastellistes dans nos expositions françaises et internationales.

Le cœur n’y était vraiment pas. Soucis qui s’accumulent, personnels, professionnels. Puis il a fallu s’occuper du festival des Bastides et de sa totale réorganisation car certains ont choisi de quitter le navire, un peu brutalement d’ailleurs. Mais bon, comme vous avez pu vous en apercevoir en septembre dernier, l’affaire ne s’est pas terminée comme pour le Titanic, le navire n’a pas pris l’eau.
Vernissage du festival l'an dernier
Je me suis donc beaucoup plus impliqué au sein de l’association et je suis entré au Conseil d’Administration. Forts de cette malheureuse expérience, nous allons tout faire pour que toutes les informations ne soient plus aux mains d’une seule personne. Là aussi il faut du temps, beaucoup de temps et un sacré sens de l’organisation. Pour ça, j’ai fait appel au Jean-Charles d’une ancienne vie avec ses bons vieux diagrammes de Gantt.

Et le temps passe… J’aurais pu vous parler de ce stage avec Roméro où Marie et mon amie Véronique m’ont accompagné. 
Stage avec Vicente Romero
J’aurais pu vous parler des deux derniers « Fauteuil de… » qui sont en plan sur le chevalet ou de la série de l’habillage des Arlésiennes qui n’a plus avancé.

Mais voilà, les choses vont se remettre petit à petit dans l’ordre et je vais pouvoir recommencer ma vie d’artiste, à commencer par tenter une dernière fois un retour sur Facebook (j’ai peut-être la solution).



A bientôt



lundi 11 décembre 2017

229 - Une soirée chez Girault

Si nous avions été sur Facebook, vous auriez eu droit à une bonne dizaine de notifications, si ce n’est plus, car en ce moment je peins ! Avec le blog et ses billets, c’est plus compliqué. Alors pour vous tenir en, haleine (un peu), je ne vais pas vous montrer tout de suite ce qui se passe sur mon chevalet. On va remonter le temps.

25 novembre, à Montignac, dans la galerie Girault, pour fêter le premier anniversaire de ce nouvel établissement, un challenge un peu fou. Quatre peintres, quatre tableaux où chacun y aura passé un quart d’heure de travail. Explication :

S. Le Mouel, P. Bourdin, M. Martin-Sisteron, M. Bordas

Aux quatre coins de la galerie, un chevalet, un peintre avec son sujet et tous les quarts d'heure, au signal de Karine Loiseau, les peintres changent de chevalet. Les protagonistes étaient Michel Bordas, président de Pastel en Périgord, Patrice Bourdin, président de Pastel en Bretagne, Marjorie Martin-Sisteron et Stéphane Le Mouel qui a participé au côté de Tim à l’émission « A vos pinceaux ».

Outre le fait que j’ai pu enfin saluer « en vrai » le compagnon de jeu de Tim , nous étions « amis » sur Facebook. J’ai aussi pu découvrir que la passion et la gentillesse de Stéphane Le Mouel ne sont pas de vains mots.

De droite à gauche, M. & Mme Petit, anciens gérant des pastels Girault et
M. & Mme Loizeau, les repreneurs.
Pour en revenir au challenge de cette soirée anniversaire, ce fut une soirée passionnante. Voir ces quatre tableaux évoluer de mains différentes. Observer comment chaque peintre a essayé de respecter le travail précédent tout en y inscrivant son écriture. Comment chacun s’est adapté à l’évolution des travaux. Vraiment, une idée géniale, une soirée que je n’oublierai pas.



Pour en savoir plus : Sur le site Girault
Et pour en voir plus : Un petit film de pro ;)

Nous étions nombreux pour cet anniversaire.

Et n'oubliez pas, le petit clic sur le f ci-dessous 👍😉